Replanter votre sapin de Noël, c’est facile !

Sapin de Noël

Comme moi, vous vous êtes dit « non, je ne peux pas acheter un pauvre petit sapin que l’on a sauvagement coupé alors qu’il était en pleine croissance », et vous vous êtes retournés vers les sapins vendus en container, dans l’idée de le replanter sur votre terrasse aussitôt les fêtes de fin d’année terminées ?

Noël et le réveillon de la Saint Sylvestre sont finis, vous venez d’enlever la dernière décoration de noël à votre sapin, vous vous rendez compte qu’il est en grande souffrance (beaucoup de ses épines tombent, il est déjà beaucoup moins vert…) et vous vous demandez comment faire pour maximiser ses chances de survie en le replantant.

 

Quelques conseils

     1/ N’attendez pas ! Vous le savez ou vous l’avez forcément constaté, votre sapin déteste la chaleur (il est d’ailleurs impératif de l’avoir arrosé très régulièrement pendant son passage dans votre salon) et il aura plus de chances de reprendre si vous le replantez au tout début du mois de janvier;

     2/ Coupez-lui toutes les branches qui vous semblent trop sèches;

     3/ Réservez-lui un pot de taille adaptée (pour mon sapin d’un mètre de haut, j’ai choisi un pot de 60cm de large et de haut), il aura besoin de place pour bien se développer.

     4/ Plantez-le en suivant les règles d’or de la plantation en pot que je vous réexplique ci-dessous en photos.

 

La plantation

Prenez :

  • un sapin qui vous déteste pour le rôle de guignol enguirlandé que vous lui avez fait jouer pendant les fêtes de fin d’année, qui n’hésite donc pas à se venger en vous piquant avec ses épines, et qui – l’ingrât !- ne se rend même pas compte que vous essayez de lui sauver la vie;
  • un pot de taille adaptée à la grandeur de votre sapin (cf. ci-dessus);
  • un sac de billes d’argile (un sac de 10L pour un pot de 60cm de largeur et profondeur convient tout-à-fait)
  • un hérisson en terre cuite pour mettre au niveau du trou au fond du pot (des tessons de terre cuite sont en général plus appropriés mais je n’en n’avais pas sous la main, et ce hérisson erre dans la maison depuis trop longtemps…);
  • un bon terreau de jardin, que vous enrichirez au besoin avec un peu d’engrais pour conifères au printemps;
  • du feutre
  • et un seau d’eau rempli (si possible avec de l’eau de pluie) de dimensions plus grandes que celles du pot contenant votre sapin.

    Préparation pour la plantation

    Préparation pour la plantation

 

Les étapes de la plantation :

1/ Commencez par bassiner votre sapin dans un seau d’eau.

Sapin bassiné
Sapin bassiné

2/ Si votre pot n’est pas percé, faites-le absolument pour éviter le pourrissement des racines.

 3/ Placez des tessons de terre cuite aux endroits où votre pot est percé pour éviter que les racines ne viennent obstruer les trous et empêchent l’eau de s’écouler.

Un hérisson dans le pot

Adieu hérisson

4/ Ajoutez vos billes d’argiles pour le drainage.
Billes d'argile

Billes d'argile

5/ Placez un feutre que vous aurez préalablement découpé aux dimensions de votre pot, afin que le terreau ne vienne pas colmater les billes au fil du temps;

Placement du feutre

Placement du feutre

6/ Remplissez votre pot aux deux tiers avec le terreau et creusez un trou pour accueillir la motte de terre du sapin;

Début du remplissage

Début du remplissage

 7/ Dépotez votre sapin et constatez les dégats…. « Comment va-t-il pouvoir reprendre avec si peu de racines ? »

Sapin avec racines ?

Sapin avec racines ?

 8/ Mettez la terre du container dans le pot et déposez votre sapin, tenez-le bien droit et comblez avec le reste de terreau.

Ajout de la terre du container

Ajout de la terre du container

 9/ Terminez enfin par arroser copieusement.

Voilà, c’est terminé ! Espérons qu’il reprendra, mais ce n’est vraiment pas gagné au vu des racines qu’on lui a laissées… On en reparle dans 6 mois ?

Sapin en période d'essai

Sapin en période d'essai

 

AC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*