Comment réussir à faire un bon plan de terrasse ?

PlanTerrasse

Vous venez d’emménager dans votre nouvel appartement (maison pour les chanceux), vous avez enfin la (les?) terrasse(s) dont vous rêviez, et – si vous êtes comme moi - vous voulez de la verdure tout de suite, maintenant !!!

Du calme ! Respirez un grand coup, prenez une feuille de papier, armez-vous de vos plus beaux crayons de couleur, feutres… et prenez le temps de faire un plan de votre future terrasse, celle que vous vous imaginez depuis longtemps déjà… Pas besoin de s’appeler Picasso, l’essentiel est d’organiser un peu toutes ces idées qui, je n’en doute pas, germent déjà dans votre esprit.

 

Pourquoi faire un plan ?

Foncer tête baissée et commencer à acheter des plantes sans avoir réfléchi auparavant ni pris le temps de l’observation est la première erreur à ne pas commettre si vous voulez ne pas regretter vos choix par la suite, que ce soit en voyant vos plantes dépérir (manque de lumière, pas assez, ou au contraire trop de soleil direct, trop de vent…), ou en vous apercevant que votre terrasse manque de cohérence et qu’elle ne donne pas le résultat esthétique que vous aviez imaginé.

C’est en effet passer à côté des questions essentielles suivantes :

  • quelle est l’exposition de ma terrasse ?
  • à quelles heures est-elle au soleil ?
  • quelles parties de la terrasse sont au soleil le plus longtemps ?
  • quelles parties de la terrasse sont le plus protégées du vent ?
  • de quelles couleurs ai-je envie ? quelle sera la tonalité principale ?
  • quelles sont les parties de ma terrasse que je vois le plus en hiver (quand il fait trop froid pour sortir…)
  • comment vais-je utiliser ma terrasse : coin repas ? coin détente ?
  • est-ce que je dispose d’autant d’espace que je me l’imagine ?
  • est-ce que j’ai envie d’ajouter fruits et légumes aux plantes et arbustes ?
  • y’a-t-il des parties de ma terrasse que je souhaite protéger des regards des curieux ?

etc, etc…

Comment procéder ?

1/ L’exposition et le climat

Mes deux terrasses sont exposées de la manière suivante :

- l’une exposée au Sud-Est : soleil du matin jusqu’à 18H30 environ l’été, et 16H30 l’hiver; les journées d’été y sont très chaudes et sèches;

- l’autre exposée au Nord-Ouest : l’hiver, elle ne voit pas le soleil et le vent y est assez fort; l’été en revanche, le soleil gagne petit à petit toute la terrasse à partir de 13H.

Afin de mieux vous rendre compte de la façon dont le soleil se déplace sur votre terrasse, vous pouvez réaliser un schéma très simple qui vous sera utile au moment de choisir vos plantes et l’endroit où vous allez les disposer.

Voilà ce qui se passe l’été…. :

…. et ce qui se passe l’hiver :

J’ai également tenu compte des murets sur les terrasses et des immeubles alentours pour définir les zones d’ombre et de soleil.

 

2/ L’organisation de l’espace

Voilà pour ma part ce que je souhaitais faire de mes terrasses :

- trouver des plantes grimpantes (ou hautes) et persistantes pour servir de cache-vue à certaines extrémités des terrasses;

- avoir un coin pour petit-déjeuner et déjeuner au soleil (coin pour lequel il est donc préférable d’éviter l’accumulation de plantes fleuries, au risque d’être harcelé par les insectes dès la sortie de la confiture du matin ou du premier melon de la saison…);

- avoir un coin pour profiter des derniers rayons de soleil le soir (apéro, dîner, ou simplement se détendre avec un bon bouquin);

- avoir un coin « détente » pour la journée, qui ne soit ni suffocant, ni trop à l’ombre;

- avoir des plantes ou arbustes persistants sur la terrasse Sud-Est à regarder en hiver lorsque je suis dans le salon;

- et avoir des plantes parfumées !

Ces « impératifs » m’ont amenée au schéma simplifié suivant :

3/ Le choix des plantes

En fonction de l’exposition, du climat, et de l’organisation de l’espace, vous pouvez désormais commencer à choisir les plantes et arbustes qui vont bientôt envahir votre terrasse.

Voilà les grandes lignes pour la terrasse Sud-Est par exemple (n’allez pas dans le détail dès le début, concentrez-vous sur les principales lignes de force et les plantes et arbustes les plus imposants, ceux qui structurent l’espace; essayez en revanche de faire un plan à l’échelle) :

Notez au passage que j’ai à peu près respecté la « divine proportion » (le nombre d’or, égal à 1,618) pour organiser l’espace, c’est-à-dire, grosso modo, 1/3 – 2/3 (ci-dessus : 1/3 de la terrasse pour le coin repas (à droite), et 2/3 pour le coin détente (à gauche), la limite se faisant par les trois boules de buis). Vous pouvez vous inspirer de cette proportion pour définir vos espaces et les volumes (pots, plantes).

Les premiers à faire leur entrée chez moi ont été les bambous, pour réaliser les deux brise-vues assez hauts (ils font environ 2 mètres) sur le côté Sud-Ouest  des deux terrasses. Il s’agit de phyllostachys bissetii, variété traçante, et donc normalement peu recommandée pour une culture en pot (ils deviennent vite envahissants et leur rhizomes peuvent transpercer les pots en grandissant); je leur ai réservé des pots de grande taille, nous verrons comment ils se comportent avec le temps… (j’aime le challenge !) Plus sérieusement, l’avantage est qu’ils étaient livrés avec une très belle hauteur, qu’ils sont connus pour être parmi les plus rustiques de leur espèce : ils résistent bien aux climats rudes et aux vents (ils seront donc aussi parfaits pour la terrasse Nord-Ouest).

Les bambous arrivent !

Les bambous arrivent !

Les 16 bambous avant rempotage

Les 16 bambous avant rempotage

On croirait presque qu’ils ont monté les sept étages tout seuls, mais je vous rassure, ce n’est pas le cas… Mes mollets s’en souviennent…

 

Eucalyptus de Gunn et Copalme d'Amérique enlacés

Viennent ensuite deux arbres, un pour chaque terrasse (faites attention à vous assurer que votre arbre passera par la porte (à moins que vous ne puissiez l’apporter sur votre terrasse par un autre moyen) ! Ca paraît bête, mais j’ai failli me faire avoir !) :

- un eucalyptus de Gunn : feuillage persistant, et très résistant au froid, parfait pour le coin Est de la Terrasse Sud-Est;

- et un copalme d’Amérique : feuillage caduc, très rustique, il ira dans le coin de la terrasse Nord-Ouest qui est le plus longtemps au soleil; nous profiterons de ses belles teintes jaunes et rouges à l’automne.

Les boules de buis font aussi leur entrée, pour structurer l’espace :

Boules de buis

Ces éléments structurants en place, j’ai ensuite listé sur une feuille de papier les plantes et arbustes dont j’avais envie, incluant toutes les boutures que j’avais pu faire chez ma mère, et en fonction des couleurs que je souhaitais mettre en avant. J’ai ensuite mentionné à côté de chacun, dans des colonnes :

- type de feuillage : persistant ou caduc ?

- type d’exposition : soleil, mi-ombre, ombre…

- climat : sec, humide, résiste au vent…

- comportement en pot : seul ou à plusieurs, taille du pot;

- pour les fleurs : annuelles, bisannuelles, vivaces, bulbes ?

- pour les fleurs et arbustes à floraison : période de floraison ?

Cela m’a permis de sélectionner les plantes qui sont sur la terrasse Nord-Ouest et ceux qui sont sur la terrsasse Sud-Est (cf. schéma précédent), et également l’endroit exact où elles seraient le plus à l’aise. Cela permet aussi de programmer les floraisons au gré des saisons pour avoir des fleurs du printemps jusqu’au début de l’hiver.

D’autres feuillages persistants (céanothe puget blue, fusain panaché, choysia, lavandes, santoline) et caducs (lilas, budléïa, bignone, glycine) qui ne craignent pas le plein soleil ont ainsi fait leur entrée sur la terrasse Sud-Est.

Les grimpantes (chévrefeuille, le jasmin étoilé, et la clématite) trouveront leur place sur le mur Est (la clématite sera associée à quelques fleurs à son pied, ainsi qu’au feuillage de l’eucalyptus, afin qu’elle trouve un peu d’ombre); ils sont dans des pots individuels pour le moment, je les rempoterai en février ou mars, selon le temps qu’il fait.

Notez au passage que les plantes parfumées que je souhaitais au départ sont bien là : chèvrefeuille, jasmin étoilé, choysia et lilas ! Parfaits pour le coin détente !

J’envisage d’y ajouter très prochainement (dès que les beaux jours reviendront) des plantes aromatiques, tomates cerise, fraisiers et framboisiers (pour commencer ! par la suite, pourquoi ne pas se fabriquer un petit potager au carré !).

L’importance des formes

Si vous voulez vous fabriquer un petit cocon harmonieux, il est préférable de respecter quelques principes de base :

- mettre des feuillages à grandes feuilles devant des feuillages à petites feuilles donne en général plus de profondeur, et l’impression d’avoir un espace plus grand;

- regrouper vos pots en préférant les nombres impairs donne un peu de volume à votre composition : pensez à varier les hauteurs de pots, leur forme et leur matière, mais essayez de rester dans les mêmes nuances au niveau des couleurs;

- évitez les alignements de pots et jardinières sur les contours de votre terrasse (ou alors, faites-le avec parcimonie, pour délimiter certains espaces);

- pensez aux treillages, idéaux pour habiller un mur et y faire grimper des plantes adaptées, et aux pergolas si vous le pouvez (attention aux vents !).

L’importance des couleurs

Voici également quelques astuces pour utiliser au mieux les couleurs :

- préférez mettre devant ce qui est brillant et derrière ce qui est mat;

- disposez les plantes claires devant les foncées;

- variez les feuillages et utilisez quelques feuillages panachés (sans trop en abuser !);

- utilisez plutôt les nuances que les contrastes trop forts : ma terrasse Sud-Est sera par exemple à dominante bleue, blanche et mauve (et verte évidemment !), et la terrasse Nord-Ouest sera dans les tons jaunes-orangés, avec quelques pointes de bleu;

- la composition est en général plus agréable à l’oeil en plaçant les couleurs froides devant les couleurs chaudes

Bien sûr, chacun fait aussi en fonction de ses envies, il faut tester pour voir !

Après ces quelques conseils, je n’aurais plus qu’une chose à dire :

A vos crayons et faites-vous plaisir !

Et pour aller plus loin, un peu de lecture !

Je vous conseille grandement ce livre « l’Optique des jardins » de Robert Mallet; il n’est certes pas dédié spécifiquement aux balcons et terrasses, mais il donne de précieux conseils sur la façon de jouer avec les formes, les couleurs, la perspective… enfin bref, sur la façon de créer son propre style pour se sentir vraiment bien dans son jardin, même en balcon ou terrasse ! Je m’en suis beaucoup inspirée pour construire mon plan de terrasse !

                                       

 

AC

Monjardinterrasse : l'Ebook

Monjardinterrasse : l'Ebook

5 comments

  1. Benoît dit :

    Et bien, quelles explications !
    Malheureusement, mon (petit) bout de balcon toulousain ne mérite pas de tels calculs savants, mais j’en prend bonne note le jour où j’aurai une terrasse, ou mieux, un jardin ! Félicitations !

    • MonJardinTerrasse dit :

      Bonjour Benoît, et merci pour votre message.
      Pour vous répondre, je voulais simplement vous dire que plus la surface est petite, plus il est nécessaire de bien penser les choses, par exemple pour donner une impression de profondeur; et donc, même si votre balcon est petit, les conseils liés aux formes, aux couleurs et au choix des plantes en fonction de l’exposition et du climat peuvent s’appliquer malgré tout !
      N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions spécifiques pour l’aménagement de votre balcon.
      Bon jardinage et à bientôt !

    • Benoît,

      Je me permets de rebondir sur ton message. La taille du balcon n’est pas forcement une contrainte, on peut tout de même se créer un petit écrin de verdure sur une toute petite surface. Les solutions sont multiples.

      Je suis paysagiste sur Toulouse, spécialisé dans l’aménagement de terrasse et balcon.
      Vert l’extérieur, paysagiste urbain
      vertlexterieur@hotmail.fr
      http://antoineguedes.wix.com/vertlexterieur

  2. Eugène dit :

    Merci pour cette méthode très rigoureuse et qui permet d’éviter de bien mauvaises surprises.

  3. denis dit :

    Super l’article, j’ai beaucoup apprécié les conseils pour fleurir aménager la terrasse selon son orientation au soleil. J’ai personnellement une terrasse orientée Nord Ouest (environ 30 m²) réalisé en lames bois pin classe 4 l’an dernier avec un coin repas et un coin détente pour l’apéro. Le problème c’est qu’à partir de midi, c’est intenable l’été sur la terrasse quand le soleil est présent et le soir au diner le soleil est rasant donc le parasol ne sert à rien, auriez vous des conseils à me donner…J’avais pensé mettre des toiles d’ombrages (rectangulaire et triangulaire) ou mettre une pergola où l’on pourrait mettre un rideau léger blanc entre deux poteaux pour ouvrir et fermer à notre convenance et/ ou mettre des végétaux bien placés autour de la terrasse. J’aimerais connaitre votre point de vue. Auriez vous un plan et une photo de votre terrasse orientée nord ouest ? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*