Gel : protégez vos pots (et les racines de vos plantes) !

DSC05427

Au secours ! Le froid s’est abattu sans prévenir sur la France, nous sommes passés de températures positives à des -5°C à  -15°C en un rien de temps… Rien de plus mauvais pour vos plantes en pots, dont les racines vont souffrir de ces écarts de température…

Alors pas de temps à perdre, comme nous avons déjà protégé la partie visible des plantes par des voiles d’hivernage, nous allons aujourd’hui protéger nos pots, et surtout les racines de nos plantes, afin de limiter la casse… Et quand je dis « casse », je pense aussi aux pots en terre cuite, qui risquent d’éclater à cause du gel.

Alors si, comme moi, vous n’avez pas la possibilité de rentrer vos pots dans une pièce peu chauffée, voilà mes conseils :

 

1/ Occupez-vous aussi des plantes rustiques et des vivaces 

Mêmes si elles ne sont pas gélives, les rustiques et les vivaces en pot ont besoin d’une protection de leurs racines en cas de grand froid : les conseils qui suivent les concernent donc aussi ! Si cela n’est pas déjà fait, pensez à protéger leur pied avec un bon paillage sur environ 5 à 8 cm d’épaisseur : prenez ce que vous avez sous la main : feuillages, fougères, paille, foin, herbe coupée, écorces de pin… N’oubliez pas de retourner ce paillis régulièrement pour éviter le pourrissement.

2/ Retirez les soucoupes

Ne laissez surtout pas les soucoupes sous vos pots, elles vont directement faire remonter l’humidité jusqu’aux racines de vos plantes, et en cas de gel, cela risque bien de leur être fatal !

3/ Surélevez vos pots

Particulièrement si votre terrasse est en béton, carrelage ou dalles gravillonées, pensez à surélever vos pots afin de les isoler du froid : l’objectif est que le trou de drainage ne soit pas en contact direct avec le sol, afin que l’humidité et le froid ne remontent pas jusqu’aux racines.

J’ai pour ma part utilisé deux types de cales :

- du polystyrène pour les petits pots;

- et des tasseaux de bois pour les plus grands, que j’ai préalablement sciés en fonction des différentes tailles de mes pots.

Cales en polystyrène

Cales en polystyrène

Tasseaux de bois sciés à la bonne grandeur

Tasseaux de bois sciés à la bonne grandeur

Cales en bois

Cales en bois

4/ Enroulez vos pots dans du plastique à bulles

La meilleure protection de vos pots contre le gel est leur enroulement dans plusieurs couches de plastique à bulles.

Pour les plantes que vous avez peut-être déjà, comme moi, protégé avec un voile d’hivernage, n’oubliez pas de le retirer temporairement, le temps de protéger le pot avec le papier à bulles; cela vous permettra, lors de belles journées ensoleillées, de retirer le voile pour aérer vos plantes, sans être obligé d’enlever le plastique à bulles.

Clématite sous triple protection de bulles

Clématite sous triple protection de bulles

5/ Regroupez vos pots à l’endroit le plus protégé de votre terrasse

Abrités du vent contre un mur, et collés les uns contre les autres, vos pots ont plus de chances de se réchauffer un peu. Idéalement, choisissez un mur exposé au Sud.

Groupe 1

Groupe 1

Groupe 2

Groupe 2

6/ Doublez ou triplez votre voile d’hivernage s’il fait moins de -5°C

Comme je vous l’ai dit dans un précédent article, il faut poser un voile d’hivernage sur vos plantes les plus fragiles; n’hésitez pas à doubler ou tripler le voile déjà posé pour les protéger contre des gelées qui feraient descendre la température en-dessous de -5°C; une seule épaisseur ne serait en effet pas forcément suffisante. Rien ne vous empêche d’enlever une épaisseur, puis une autre, si les températures remontent.

Pour savoir comment bien poser votre voile d’hivernage, vous pouvez vous référer à l’article que j’ai écrit sur le sujet.

7/ N’arrosez surtout pas !

L’eau, en gelant, finirait en effet par exercer une pression, comprimerait les racines et même éventuellement briserait le pot.

8/ Purgez vos robinets extérieurs

Je viens d’en faire l’expérience : le tuyau du robinet extérieur sur la terrasse exposée au Sud a éclaté avec le gel, donnant un effet « grandes eaux de Versailles » qui risque d’avoir été fatal aux pots (et surtout aux plantes) qui étaient à côté et qui ont largement été arrosés pas cette eau qui n’a pas mis longtemps à geler.

Si vous ne l’avez pas déjà fait donc, coupez l’arrivée d’eau de votre robinet extérieur et ouvrez-le pour vider l’excédent d’eau, cela empêchera que le tuyau n’éclate à cause de la pression de l’eau gelée.

Le coupable

Le coupable

AC

Monjardinterrasse : l'Ebook

Monjardinterrasse : l'Ebook

4 comments

  1. Yves dit :

    merci pour ces conseils très pratiques et tellement utiles !

  2. michele dit :

    merci de vos conseils très utiles, j’ai également un olivier et des eucalyptus sur ma terrasse, faut-il les protéger? j’habite bordeaux

    • MonJardinTerrasse dit :

      Bonjour Michèle,
      - pour votre Eucalyptus, je vous conseille de protéger au moins son pot avec du plastique à bulles si les températures passent sous 0°C, cela afin de bien protéger ses racines; pas besoin en revanche de protéger son feuillage avec un voile d’hivernage; l’année dernière il avait fait jusqu’à -10°C/-15°C et le mien s’en est très bien sorti avec la seule protection de son pot;
      - pour votre Olivier, même protection du pot, mais si les températures descendent en-dessous de -3°C/-5°C, je vous conseille de protéger son feuillage avec un voile d’hivernage que vous aurez doublé; enlevez-le dès que les températures remontent.
      N’oubliez pas non plus, si vous le pouvez (si les pots ne sont pas trop lourds) de surélever les deux pots grâce à des tessons de bois, ceci afin d’éviter que le gel du sol ne remonte directement dans le pot et ne s’attaque aux racines…
      Voilà ! Normalement, avec ça, tout se passera bien pour vos deux arbres !
      A bientôt,
      Audrey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*