Comment fabriquer un tamis facilement ?

Tamis

Pour quoi faire ?

Je dirais… Pour tamiser la terre ?……………………………………..Bonne réponse !!! :-)

Plus sérieusement, avoir un tamis chez vous est très utile : cela vous permet, par exemple, si vous avez de vieux pots avec de la terre (et un reste de plante qui semble plus qu’irrécupérable…), de ne pas jeter toute la terre et d’en réutiliser une partie, en évitant de récupérer au passage toutes les racines de l’ancien occupant…

J’ai décidé de fabriquer le mien en lorsque j’ai déménagé : il restait quelques vieux pots sur la terrasse, et vivant à Paris, sans véhicule, il devient vite très onéreux de remplir de terre une quantité importante de pots, bacs et jardinières… J’ai donc vidé consciensieusement tous les pots qui restaient, tamisé la terre, puis je l’ai mélangée avec un bon terreau (pour que mes plantes se nourrissent quand même un peu !). Je ne vous cache pas que je l’ai particulièrement utilisé pour emplir le fond de mes pots à grande hauteur et dont je savais que les plantes que j’y mettrai n’avaient pas forcément besoin d’autant de terre que cela pour se développer. Et oui, c’est ça la récup’ !

Et fabriquer son tamis soi-même a ses avantages :

- ce n’est pas coûteux;

- le tamis aura la grandeur que l’on souhaite…

- et la finesse de maille souhaitée !

- et vous pourrez vous vanter d’être un super bricoleur ;-)

Et comment procéder ?

Rien de plus simple que fabriquer soi-même son propre tamis ! Il vous suffit de vous procurer les éléments suivants :

Les matériaux

- 4 morceaux de bois pour faire le contour du tamis (moi j’ai pris 2 morceaux de 70*10*3 pour les grands côtés et 2 morceaux de 50*10*3 pour les petits côtés, avec l*L*E = longueur*largeur*épaisseur; les chiffres mentionnés sont des cm !);

- un bout de grillage de la surface souhaitée;

- des cavaliers (pour plaquer le grillage sur le contour en bois);

- 8 vis à bois de taille suffisante pour pouvoir assembler vos morceaux de bois (vérifiez l’épaisseur du bois);

- 4 clous de la même taille que les vis.

Les outils

- un crayon à papier,

- un tournevis,

- un marteau,

- une perceuse.

Suivez le guide pour l’assemblage !

1/ Pour commencer, assemblez les 4 morceaux de bois « à vide », pour voir où vous allez placer vos vis. Marquez au crayon les endroits où vous allez réaliser les assemblages : regardez où il faut les mettre à l’aide du schéma ci-dessous :

En rouge les vis, en violet les clous !

2/ Au niveau des marques pour les vis à bois, réalisez des pré-trous à l’aide de la perceuse (le plus petit foret que vous ayez), cela vous permettra de visser plus facilement ! Terminez donc au tournevis.

3/ Pour consolider le tout posez les 4 clous aux endroits marqués à l’aide de votre marteau.

4/ Et pour finir, posez le grillage à l’aide des petits cavaliers. Attention : pour vous assurer qu’il soit bien tendu, clouez dans l’ordre des étapes ci-dessous (les points rouges représentent les endroits où clouer les cavaliers, et comme vous pouvez le voir, je n’ai pas représenté le grillage, mais il est bien là ! ;-) ) :

Et voilà le résultat !

Tamis terminé !

Et le voilà en action : 

Ouh les grosses racines !

  

Résultat : à gauche, on garde la terre et les billes; à droite, on jette les racines !

J’espère que je vous ai convaincus !

AC

Monjardinterrasse : l'Ebook

Monjardinterrasse : l'Ebook

 

8 comments

  1. Thierry dit :

    Ah ça oui, c’est un beau tamis et je sais de quoi je cause car je bricole beaucoup.
    Beau travail!

  2. Benoît dit :

    Tiens, bonne idée ça. Pour ma part, j’ai toujours réutilisé la terre de mes pots (mélange de terre trouvée dans la nature et d’un peu de terreau (parfois), mais c’est vrai que cette « vieille » terre est parfois parsemée de vieilles racines ou de petits cailloux. Je dois aller chez Casto un de ces 4, je crois que je vais m’en faire un (mais peut-être un peu plus petit, car je vis en appartement!! ;-) . En tous cas, merci pour cette bonne idée !

  3. JeanJean dit :

    C’est toujours un plaisir de trouver de bonnes astuces et de bons conseils.
    Je suis toujours enchanté de trouver des gens qui partagent leur savoir avec la communauté.
    Bravo pur l’initiative et pour votre travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*