Balcons & terrasses : quelles plantes pour quelle exposition ? (2) Le vent

Kniphofia

Vous l’attendiez ? Le voilà ! Le 2ème de la série « quelles plantes pour quelle exposition ? » est arrivé ! Cette fois-ci, je m’attaque aux situations ventées. Vous vivez en bord de mer (chanceux ;-) ) et vous subissez les vents violents alliés à la sécheresse, ou bien votre balcon ou terrasse est exposé au Nord et les vents y sont associés à un climat froid et humide. Et vous avez du mal à trouver des plantes qui résistent à ces conditions ? Alors on y va ! Vous allez voir que vous avez en fait beaucoup plus de choix qu’il n’y paraît !

Et pour les curieux, le prochain de la série concernera : le soleil !

Pour commencer, sachez que plus les feuillages ont de larges feuilles, moins ils vont résister aux vents : leurs feuilles auront tendance à se faire « déchiqueter » par les vents violents. Les plantes les plus résistantes aux vents sont, d’une manière générale, les plantes ayant de fins feuillages et de petites feuilles.

Pour plus de facilité dans la lecture, j’ai réalisé deux parties : l’une concerne le vent associé à un climat sec (bords de mer par exemple), et l’autre le vent associé à un climat froid et humide (exposition Nord-Ouest).

 

VENT ET SECHERESSE

 

Du côté des vivaces

- les Achillées : vous en avez forcément déjà vu en vous baladant; ces jolies fleurs jaunes se contentent de peu de terre, un pot de 25cm de tous côtés conviendra; elles apparaissent l’été, du mois de juin au mois de septembre; attention, les achillées peuvent être vite envahissantes, n’hésitez pas à diviser la touffe tous les 2 ou 3 ans. La variété ‘Gold Plate’ présente un joli feuillage gris. Les achillées ont également l’avantage d’être assez rustiques, elles résistent en moyenne jusqu’à -15°C, et apprécient le bord de mer.

Achillée

- la Bruyère commune ou Callune  (calluna vulgaris): on la retrouve souvent en pleine nature; elle nécesssite un pot d’au moins 20cm de tous côtés; la variété ’Yellow One’ est assez jolie, et comme son nom l’indique, donne des fleurs jaunes; la bruyère fleurit entre le mois de juin et le mois d’octobre.

Bruyère commune

- la Bruyère cendrée (erica cinerea) : plus petite que la bruyère commune (elle mesure au maximum 20cm de hauteur), elle trouvera forcément sa place sur votre balcon ou terrasse et apportera une jolie teinte de mauve tout l’été.

Bruyère cendrée

 

- Kniphofia ou tison de satan : mon petit coup de coeur ! ;-) vous ne trouvez pas cette fleur magnifique ? Elle est idéale en bord de mer, mesure jusqu’à 1m; la variété la plus rustique est la ‘caulescens’; si vous n’habitez pas dans le sud de la France, n’envisagez même pas une autre variété, et pensez bien à la protéger l’hiver.

Kniphofia

- la chataire ou menthe des chats : si vous avez un chat, il va être ravi que vous installiez cette plante sur votre balcon ou votre terrasse; les chats adorent le parfum des poils fins aromatiques qui se situent sur les feuilles de cette plante; la menthe des chats adore le soleil et s’acclimate très bien en bord de mer.

Chataire (menthe des chats)

Du côté des annuelles

- les Cosmos  (cosmos bipinnatus): et oui, malgré leur apparence, les cosmos résistent très bien aux situations ventées et à la sécheresse; pour donner une jolie floraison, les cosmos ont besoin d’une terre pauvre (oui, ça paraît étrange, mais c’est comme ça ! J’en ai d’ailleurs fait l’expérience l’été dernier : dans un terreau riche, mes cosmos avaient donné un beau feuillage… mais des fleurs ridicules et peu abondantes…). Je ne vais d’ailleurs pas tarder à réaliser mes semis de cosmos.

Cosmos

 

Du côté des feuillages persistants

  • Plantes et arbustes

- le Buplèvre ligneux : derrière ce nom un peu bizarre se cache un très bel arbuste au feuillage persistant bleu-vert, donnant des fleurs jaunes pendant l’été, et tout-à-fait adapté aux embruns et à la sécheresse; il se développe rapidement pour former un buisson de 1 à 2 mètres. Parfait pour faire une haie brise-vents !

Buplèvre ligneux

- l’Elaeagnus ou chalef : il s’agit d’un bel arbuste au feuillage persistant, qui se plaît en bord de mer, ne craint pas les vents violents ni le sel; la variété ’maculata’ présente un feuillage panaché de jaune.

Elaeagnus maculata - détail du feuillage

- l’Escallonia : cet arbuste au feuillage persistant est idéal en bord de mer, la variété ‘Donard seedling’ étant l’une des plus résistantes. Sa floraison est rose ou rouge, et assez longue (de mai à septembre).

Escallonia Donard Seedling

- la Véronique arbustive (Hebe) : cet arbuste au feuillage persistant, est aussi idéal en bord de mer; sa floraison tardive est longue (août à novembre) vous ravira forcément par ses blancs, roses, bleus ou violets !

Hebe x franciscana 'variegata'

 

Du côté des feuillages caducs

 

  • Plantes & arbustes

- l’Epine vinette (berberis) : ces arbustes présentent un feuillage persistant ou caduc, ces-derniers étant les plus appréciés pour leurs couleurs automnales ; parmi eux, Berberis thunbergii présente un magnifique feuillage pourpre à l’automne; les berberis forment de très bons brise-vents; ils supportent le plein soleil, mais ne sont pas forcément adaptés au bord de mer. 

Epine vinette berberis (pourpre)

- le Brachyglottis ‘sunshine’ : cet arbuste au port buissonnant qui donne une floraison de juin à octobre ressemblant à des marguerites jaunes; il a besoin du plein soleil pour se développer, et il s’acclimate très bien au bord de mer. 

Brachyglottis sunshine

- le Budléïa davidii: cette espèce de budléïa s’accommode très bien aux situations ventées, et il pousse très vite, d’où la nécessité de  le tailler après chaque floraison.

Budléia davidii : détail de la fleur

- le Rosier rugueux (rosa rugosa) : un rosier idéal pour le bord mer, et oui ! Il mesure d’1 à 2,5m de hauteur, et il est très rustique !

Rosa rugosa

- l’Ajonc : vous le connaissez certainement, on en voit partout en bord de mer ! Et pourquoi pas sur votre terrasse ?

Ajonc

  • Arbres

 - l’Aubépine ou épine blanche  (crataegus monogyna) : en bord de mer, elle est idéale pour former une haie défensive. Elle fleurit au mois de mai et donne des fruits en septembre-octobre.

Aubépine

 

- l’Argousier : cet arbre au feuillage caduc, parfait pour le bord de mer (il résiste très bien aux terrains salés et aux embruns), est très décoratif avec son feuillage gris et ses fruits orangés qui apparaissent jusqu’au printemps.

Argousier

 

 

Les graminées

De part leur fin feuillage, la plupart des graminées ne craignent pas le vent, n’hésitez pas à en user et en abuser !

- la Molinie (molinia caerulea) : il lui faut un sol frais humide, elle ne craint pas le soleil; l’un des désavantages est qu’elle est un peu lente à pousser, mais elle donne de magnifiques couleurs automnales.

Molinie

- le Stipe géant (stipa gigantea) : ou plutôt stipa tenuissima pour les petites surfaces; prenez soin de l’installer dans l’endroit le plus ensoleillé, et de lui donner un sol pauvre.

Stipa tenuissima

 

 

 

VENT ET FROID/HUMIDIDITE

Vous l’avez sans doute déjà éprouvé, il est beaucoup plus difficile de trouver des plantes s’adaptant à la fois au vent et à une situation humide. C’est exactement la situation, en hiver, de ma terrasse exposée au Nord-Ouest.

Ma recherche n’a donné lieu qu’à une vivace qui me plaît et qui correspond à cette exposition et ce climat : il s’agit des Alchémilles (alchemilla mollis). L’alchémille est une vivace qui ne dépasse pas les 40cm de hauteur; son feuillage est palmé et sa floraison jaune dure tout l’été. Elle n’est pas très gourmande en soleil et pousse très vite !

Alchémille

Bon, mais je vous vois venir, vous ne souhaitez pas remplir votre balcon ou terrasse d’alchémilles, n’est-ce pas ? Et bien, moi non plus, rassurez-vous ! ;-)

Donc, un plan B s’impose… Et il s’appelle : les haies brise-vent. Et oui, puisque c’est le vent le principal problème, cherchons à diminuer son impact.

Deux solutions pour ces haies brise-vent :

- soit vous choisissez des palissades ou treillis brise-vent (vendus dans n’importe quel magasin de bricolage), qui vous permettront également, le cas échéant, de vous abriter des regards; attention dans ce cas à ne pas choisir des panneaux « pleins » car leur prise au vent n’en sera que plus grande et vous risquez de vous réveiller en sursaut lors d’une nuit particulièrement ventée ;-)

- soit vous choisissez le naturel et optez pour les plantes brise-vent ; il existe en effet des plantes à feuillage persistant qui forment un brise-vent parfait, et pas besoin de les repeindre tous les ans, à l’inverse de vos palissades ! ;-) Je vous conseille absolument d’utiliser les bambous pour cela : ils sont en général très rustiques, gardent la plupart de leurs feuilles l’hiver, et poussent très vite.

Et maintenant que le brise-vent est installé, il n’y a plus qu’à aller faire son shopping de plantes, fleurs et autres arbustes dans mon article sur l’exposition ombragée.

Pour terminer avec un peu de lecture, je vous conseille cet ouvrage qui m’a été très utile pour composer mes terrasses, en fonction de leur exposition (il énumère un large panel de plantes, fleurs et arbustes, avec des pictogrammes « terrains ventés », « bord de mer », « plein soleil », « ombre », etc…) :  

                                        

 

Alors ? J’avais raison, non ? Il existe une multitude de plantes, fleurs et arbustes pour les situations ventées !

Alors, à vos gants ! ;-)

 

 

 

AC

 

Monjardinterrasse : l'Ebook

Monjardinterrasse : l'Ebook

 

 

Articles liés :

- Balcons & Terrasses : quelles plantes pour quelle exposition ? (1) L’ombre

- Mon top 10 des plantes parfumées

One comment

  1. Bobby dit :

    Expérience faite, les achillées et les rosiers rugosa sont hyper résistants aux grands vents, même aux tempêtes. Merci du rappel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*