Comment planter et récolter : les fraises ?

Fraises

Ca y est, j’ai acheté mes plants de fraisiers et aujourd’hui, je vais les planter dans leur pot définitif en espérant qu’ils donneront bientôt de bonnes fraises bien parfumées… Si j’ai acheté des plants au lieu de faire mes semis alors que j’ai des graines, c’est bien parce que je n’ai pas pensé à les semer l’année dernière, et j’imagine que je ne suis pas la seule, n’est-ce pas ? ;-) Nous avons donc une deuxième chance : en ce moment, toutes les jardineries vendent des petits plants de fraisiers de toutes variétés, alors pas d’hésitation !

Du coup, j’en profite pour vous livrer la petite « fiche culture » des fraisiers ! Vous allez voir qu’il n’est pas compliqué de cultiver des fraises sur son balcon ou sa terrasse, et je suis sûre que cela va subitement vous donner des envies… ;-)

Petite description

Nom scientifique : Fragaria vesca

Famille : Rosacées (rosaceae)

Type : Vivace fruitière

Variétés : il existe deux types de variétés : les « non-remontants » donnant une production abondante à la fin du printemps, et les « remontants », donnant régulièrement des fruits entre juin et octobre (‘Mara des bois’ au goût de fraises des bois, ‘Gento’ bien ferme et juteuse ou ‘Reine des vallées’ si vous voulez avoir une variété pour en faire des suspensions). 

Origine : Asie, Europe et Amérique

Taille : entre 15 et 40cm de haut

Feuillage : caduc

Récolte : mai à octobre selon les variétés

Rusticité : la plupart des variétés sont assez rustiques, résistant jusqu’à -12°C en moyenne. 

 

 

Planter

Quand ? Au printemps pour les plants achetés en jardinerie, et d’août à octobre pour vos semis réalisés au printemps (récolte l’année suivante), idéalement au mois de septembre.

Exposition : je pense que je ne vous étonnerai pas si je vous dis : PLEIN SOLEIL, non ? Attention toutefois, car certaines variétés préfèrent la mi-ombre (les fraisiers des bois ou les fraisiers du Chili par exemple).

Terre : un fraisier demande un sol riche en matières organiques, frais, meuble et bien drainé (j’ai pris un terreau de plantation pour potager; un bon terreau pour géraniums avec un apport d’engrais organique à la plantation peut aussi faire l’affaire); pensez à déposer des gravillons ou billes d’argile au fond du pot, et à déposer une couche de sable par dessus. Attention à ne pas enterrer le collet de votre fraisier !

Le choix du contenant : les fraisiers n’ont pas besoin d’une grande profondeur de terre pour être à l’aise; vous pouvez tout-à-fait les planter dans une jardinière basique de 20cm de profondeur (2 plants dans une jardinière de 50cm de long).  

 

Entretenir & récolter

Arrosage : le sol doit être toujours frais (sans être détrempé) : au printemps, arrosez régulièrement pour que le sol ne se déssèche pas; en été arrosez abondamment, mais une seule fois par semaine, pour éviter la propagation des maladies (chaleur et humidité créant un milieu favorable pour elles). Et en hiver, arrosez peu.

Engrais : oui, dès le mois d’avril (un engrais pour fraisiers), pour que le plant se développe bien.

Insectes et maladies : l’oïdium, les viroses, botrytis, pucerons et araignées rouges : il vaut mieux traiter vos plants en prévention, au début et à la fin de la floraison.

Récolte : récoltez vos fraises entre mai et octobre selon les variétés, l’idéal étant de les cueillir le matin (c’est le moment où elles sont le plus goûteuses) et de les consommer dans l’heure !

  

Conseils et astuces

Pour multiplier vos plants de fraisiers, utilisez la méthode du marcottage : lorsque votre fraisier émettra des stolons, plantez-en un dans un godet de terre (sans le couper du pied mère !) et attendez quelques semaines (le temps que se développent des racines) avant de couper le stolon. Conservez ensuite votre pot dans un endroit abrité (mais pas chauffé) pendant l’hiver. Et au printemps suivant, vous pourrez repiquer votre nouveau plant !

Pour éviter que le plant ne s’épuise, coupez les stolons lorsqu’ils apparissent (sauf si vous souhaitez multuplier vos plants comme indiqué ci-dessus).

Si vous voulez donner de la compagnie à vos fraisiers, plantez-les à proximité du thym ou des laitues, ce sont de bons voisins ! 

Pour que vos fraisiers donnent toujours des récoltes abondantes, renouvelez vos plants tous les trois ans. 

Pour éviter de vous faire piquer vos fraises sous votre nez par les oiseaux, pensez à installer un filet protecteur au moment où vos fraises commencent à rougir (et faites attention à ce qu’il ne repose pas directement sur vos plants car les oiseaux parviendraient encore à picorer à travers; installez donc des tuteurs sur lesquels reposeront vos filets).    

 

 

Un peu de lecture

Si vous êtes un amoureux des fraises et que vous voulez parfaire votre connaissance de ces fruits, « la culture des fraises » est pour vous ! Si vous souhaitez combiner votre connaissance des fraises avec d’autres fruits et légumes pour balcons et terrasses, préférez l’ouvrage « Un potager sur mon balcon » qui vous donnera plein d’astuces pour avoir un véritable potager chez vous.

Bonne lecture en tout cas !                          

                                         

                                        

 

   

Question budget…

J’ai acheté mes 6 plants de fraises de variété « Charlotte » 8,50€, quai de la mégisserie à Paris, ce qui est assez cher… Vous trouverez facilement moins cher en-dehors de Paris. 

N’oubliez pas non plus de tenter l’aventure du semis en achetant des graines, c’est moins coûteux !

 

  

AC

Monjardinterrasse : l'Ebook

Monjardinterrasse : l'Ebook

Articles liés :

- Les semis précoces du mois de février

- Les semis du mois de mars

- Radis dans l’assiette : J-14 !

4 comments

  1. kek dit :

    Oui super les fraises sur le balcon, on en a eu l’année dernière avec les enfants et aussi un framboisier … mais ils n’ont pas tenu jusqu’à la fin de l’été, les feuilles avaient comme brulés. Donc je me tâte à renouveller, cette année, l’expérience.

    • MonJardinTerrasse dit :

      N’abandonne pas ! Ce serait dommage… Il faut trouver pourquoi tes fraisiers avaient brûlé (ton framboisier aussi ?) : comment les arrosais-tu ? Faisais-tu attention à ne pas arroser le feuillage par exemple ?
      Autre question : leur avais-tu donné de l’engrais ? Parfois cela peut avoir l’effet inverse de celui souhaité, notamment si tu avais un peu surdosé. Personnellement je n’en mettrai pas aux miens, j’utilise un terreau pour potager qui est déjà suffisamment riche.
      Et finalement, qu’as-tu fait de tes pieds de fraisiers ? Sont-ils encore « vivants » ou bien les as-tu jetés ?

  2. kek dit :

    Je coupais les feuilles au fur et à mesure et finalement il ne restait plus rien donc j’ai tous jetée, et le framboisier aussi. Je ne sais pas quel à était mon erreur et je voudrais bien savoir, peut être l’engrais comme tu dis. J’aurais bien aimée les garder plusieurs années

    • MonJardinTerrasse dit :

      C’est dommage de les avoir jetés, ils seraient peut-être repartis au printemps…
      Tu devrais réessayer cette année avec un bon terreau pour potager, ne pas leur mettre d’engrais (à la place, donne-leur un peu de compost lors de la plantation), faire bien attention lors de l’arrosage de ne pas mettre d’eau sur les feuilles, et pour éviter les maladies, l’été, arrose moins souvent mais de manière plus abondante; et si tu le peux, dépose de la paille à leurs pieds pour qu’ils conservent la fraicheur et pour éviter la pousse de mauvaises herbes. Et également, si tu habites dans une région du Sud, essaie de les exposer à la mi-ombre, et non en plein soleil.
      J’espère t’avoir convaincue de renouveler l’expérience ! ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*