Comment planter et entretenir : l’olivier ?

Olivier

Ce week-end, entre deux averses, j’ai rempoté mon olivier… Il a perdu beaucoup de feuilles depuis que je l’ai reçu à la fin de l’hiver, sûrement un coup de froid pendant les gelées du mois de février.

Pour ceux qui se posent encore la question, oui il est tout-à-fait possible de cultiver un olivier en pot ! A condition de connaître un peu ce monsieur et de lui prodiguer des soins adaptés. Si vous en doutez, voilà la petite « fiche culture » de l’olivier. Il ne vous restera plus qu’à essayer vous-mêmes !

Petite description

Nom scientifique : olea

Famille : Oléacées

Type : Arbre

Espèces : l’olea europaea est la variété la plus commune; l’olivier ‘cipressino’ est une variété autofertile.  

Origine : Méditerrannée

Taille : 1 à 15 mètres

Feuillage : persistant

Floraison : mai/juin

Récolte : les olives se récoltent de septembre à décembre 

Rusticité : contrairement aux idées reçues, l’olivier peut résister jusqu’à -15°C, si le froid est sec et de courte durée; mieux vaut être prudent toutefois, et lui donner une protection hivernale dès que les températures descendent sous -2°C.  

 

Planter

Quand ? Idéalement de mars à juin 

Exposition : la plus ensoleillée qui soit !

Terre : un sol pauvre convient à l’olivier; j’ai planté le mien dans un mélange de terreau pour plantation; je vous conseille de mélanger à part égale un terreau avec de la terre de jardin si vous le pouvez. Apportez-lui un bon drainage (sable, graviers, billes d’argile au fond du pot) pour qu’il ne souffre pas des excès d’eau.

Le choix du contenant : un pot qui fait environ 2/3 de la ramure de votre olivier conviendra (diamètre & profondeur) car le système racinaire de l’olivier se développe très lentement; ce n’est donc pas une gageure que de vouloir cultiver un olivier en pot ! 

 

 

Entretenir

Arrosage : tous les quinze jours, d’octobre à mars, puis au moins une fois par semaine (et plus si les conditions climatiques le nécessitent); attention toutefois à bien laisser sécher le substrat entre deux arrosages, les oliviers n’aiment pas les excès d’eau.

Taille : elle n’est pas obligatoire pour un olivier en pot si votre but principal est d’en faire un arbre d’ornement; si votre olivier fait partie des variétés autofertiles, vous pouvez lui faire une taille de fructification après l’hiver (généralement au mois de mars ou avril) en taillant principalement les rameaux désséchés qui pointent vers le sol et surtout en taillant les rameaux à l’intérieur, pour donner un peu d’air à votre arbre. Si vous voulez faire de votre olivier un arbre d’ornement, ne le taillez pas trop sévèrement.  

Engrais : oui, une fois par semaine entre mars et septembre (l’engrais pour géranium peut convenir, j’ai toutefois préféré prendre un engrais spécifique et bio).  

Insectes et maladies : la mouche de l’olivier, la cochenille noire, la fumagine, l’oeil de paon. 

 

 

Conseils et astuces

Pour éviter à votre olivier un coup de froid fatal, et surtout si vous habitez dans une région au nord de la Loire, protégez le pot (et donc ses racines) avec du plastique à bulles, et dès que les températures chutent sous 0°C, protégez son feuillage et son tronc avec une double épaisseur de voile d’hivernage. Retirez les protections dès que le climat le permet (il n’est jamais bon de laisser une plante trop longtemps sous protection hivernale). 

 

    

Au secours !

… Mon olivier perd ses feuilles 

Votre olivier a-t-il pris un coup de froid ? Dans ce cas, une taille à sec s’impose, avant le printemps. S’il n’est pas trop atteint, il formera de nouvelles pousses très bientôt.   

… Des tâches rondes apparaissent sur les feuilles de mon olivier

Il s’agit sûrement de la maladie du cycloconium (ou oeil de paon), souvent due à un excès d’eau : vérifiez la tâche en question : si elle est brun/jaune et forme comme des auréoles, c’est bien cela ! Pour en venir à bout, supprimez les rameaux malades, taillez sévérement votre olivier et vaporisez-le de bouillie bordelaise (vous pouvez aussi utiliser la bouillie bordelaise en préventif).

… Une pellicule noirâtre apparaît sur les feuilles de mon olivier

Il s’agit sûrement de la fumagine (ou « noir de l’olivier »), ce miellat sécrété par les cochenilles. Dans ce cas, traitez votre olivier contre les cochenilles et lavez-le avec du savon noir (tronc et feuilles). Vous pouvez traiter en préventif avec de la bouillie bordelaise. 

 

 

Un peu de lecture

Voici un ouvrage parfait pour commencer la culture de l’olivier : vous y retrouverez tous les conseils de plantation, d’entretien, de taille, ainsi qu’une description des différentes variétés d’oliviers; pour ma part, il est déjà dans ma bibliothèque !

                                   

  

Question budget…

C’est souvent là où le bât blesse… Pour un jeune plant en motte (15 à 20cm de haut), vous trouverez votre bonheur à moins de 10€; il faudra en revanche compter une cinquantaine d’euros pour un olivier tige de 100 à 150cm; et pour un olivier specimen, entre 200 et 400€ en fonction de la hauteur de l’arbre et de la circonférence du tronc.

Si votre décision est prise, et que vous voulez tenter l’aventure de l’olivier, vous trouverez ici un choix d’oliviers de 8 tailles (et 8 prix !) différentes.

 

  

AC

 

Monjardinterrasse : l'Ebook

Monjardinterrasse : l'Ebook

 

Articles liés :

- Comment planter et entretenir : les agapanthes ?

- Comment planter et entretenir : la clématite ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*