Quelles plantes pour mon rebord de fenêtre ?

Dahlia Bishop of Llandaff

« Jardins, terrasses et balcons, vous n’avez pas le monopole des plantes ! » C’est sans doute le cri du coeur qui vous vient si vous n’avez pas la chance de profiter d’une telle situation, n’est-ce pas ? J’en sais quelque chose, parce que j’ai moi-même la chance d’avoir une terrasse depuis quelques mois seulement, et auparavant je devais me contenter de mon rebord de fenêtre…

J’ai donc décidé d’écrire un article sur le sujet : si vous n’êtes pas emballé par le géranium que l’on voit à peu près partout (je n’ai rien contre, mais ce n’est pas ma plante préférée ;-) ), et que vous voulez quelque chose d’original pour votre rebord de fenêtre, et surtout un peu (ou beaucoup !) de verdure toute l’année, voilà quelques conseils… D’ailleurs cela pourra aussi intéresser les heureux détenteurs de balcons et terrasses puisque mettre quelques pots ou jardinières en suspension permet aussi de créer un peu de volume dans une composition en balcon/terrasse.

Quels pièges éviter ?

L’envie qui vire au délire verdoyant 

Si vous êtes comme moi, vous aurez certainement la tentation de tester « l’intestable » en disant à qui veut bien l’entendre : « mais si, ça va marcher ! ». Pour au final vous rendre compte que le résultat n’est pas très concluant… C’est dur de l’admettre, j’en conviens, mais on ne peut malheureusement pas cultiver n’importe quelle plante sur un rebord de fenêtre. Alors autant prendre un peu son temps, se faire une raison, et choisir d’emblée des plantes qui s’acclimateront bien dans une jardinière en rebord de fenêtre, et surtout qui s’accomoderont de l’exposition.

La jardinière ou le pot qui s’envole au premier coup de vent

Choisissez des contenants adaptés à votre rebord de fenêtre ! Vraiment, il faut être encore plus prudent que pour un balcon ou une terrasse, car si votre pot tombe, même du premier étage, il peut être fatal à la pauvre personne qui aura le malheur de se promener sous votre fenêtre à ce moment…

Je vous conseille également de tourner vos jardinières vers l’intérieur, si bien sûr vous en avez la possibilité. Sinon, prenez bien soin de les attachez solidement !

L’eau qui coule sur la tête des passants

Ne vous est-il jamais arrivé de marcher tranquillement sur un trottoir et de recevoir ou éviter de justesse un ruissellement alors qu’il fait un temps magnifique et qu’il ne peut en aucun cas s’agir d’une averse localisée !?

Arghhhhh…. Moi, ça me fait enrager ! :-)  Donc pour éviter ça, rien de tel que les jardinières ou pots à réserve d’eau… Je ne les conseille pas forcément en balcons et terrasses dans la mesure où l’hiver, cela peut être fatal aux plantes, notamment avec une exposition Nord. Mais en revanche, elles ont totalement leur place sur les rebords de fenêtre (qui prennent beaucoup moins la pluie). Cela évite en plus d’avoir (l’alternative) à ajouter des soucoupes peu gracieuses sous vos pots. Si malgré tout, vous ne souhaitez pas de pot à réserve d’eau, j’ai tout de même déniché une série de jardinières acidulées avec des soucoupes quasiment invisibles

Planter comme dans un jardin

Pour avoir de belles compositions bien denses, il faut planter « serré » ! N’hésitez donc pas à laisser moins d’espace entre vos bulbes et autres fleurs, que vous ne l’auriez fait en pleine terre. 

 

 

♦ Quelles plantes ?

Pour savoir si vous pouvez planter ces fleurs à l’ombre ou au soleil, voilà la légende :

- S : soleil exigé

- O : ombre tolérée

- SMO : soleil ou mi-ombre.

Et si le nom de la plante apparaît en bleu, c’est que j’ai écrit sa fiche culture, cliquez sur le nom pour pourvoir la consulter.

Les bulbes

Si vous voulez des fleurs dès le printemps, le meilleur moyen est de planter quelques bulbes dans vos jardinières à l’automne, et dès la fin du mois de

Narcisse

février et le début du mois de mars, vous verrez pointer les premières têtes vertes; voilà quelques bulbes pour vos rebords de fenêtre :

Au printemps :

- Tulipes (SMO) (prenez des petites tulipes, ne dépassant pas 30 à 40cm),

- Jacynthes (SMO),

- Jonquilles (SMO).

Tulipe perroquet

Complétez votre jardinière avec vos semis d’annuelles au moment où la floraison de vos bulbes décline et vous vous assurerez une bonne transition dans vos jardinières !

En automne :

Les dahlias nains simples (Sfont partie des variétés de dahlias qui peuvent tout-à-fait se cultiver en jardinière (je trouve d’ailleurs qu’ils sont plus jolis que

Dahlia nain Simple 'Sneezy'

les autres variétés !) ; parmi ce groupe de dahlias, en voici quelques-uns qui ont ma préférence :

- ‘Bishop of Llandaff’, aux fleurs rouge profond et au feuillage pourpre,

- ‘Mies’, aux fleurs violettes et ressemblant à des cosmos;

- ‘Sneezy’ aux fleurs blanches et au beau coeur tout jaune, comme des marguerites.

Ils fleurissent dès l’été et jusqu’à la fin de l’automne, pour peu que vous preniez un peu soin d’eux en coupant régulièrement les fleurs fanées, en les tuteurant si nécessaire, et en leur apportant un arrosage régulier.

Les crocus (S) peuvent former un joli couvre-sol de la couleur de votre choix en attendant le printemps. La variété ‘Jeanne d’Arc’ offre un magnifique blanc pur avec de légères rayures violettes, j’adore ! Elle s’associera parfaitement avec les crocus ‘Venus’ et leur joli ton violacé.

La nerine bowdenii (Sformera une belle potée automnale et son feuillage persistant vous permettra d’avoir de la verdure toute l’année ! 

Les annuelles

Dimorphotheca Boreal

Les soucis (SMO) à floraison orange intense et très longue; en général, il n’y a même pas besoin d’en resemer car souvent ils font le travail eux-mêmes !

Les gazanias (S), à floraison jaune-orange;

Le dimorphotheca boreal (S), aux nombreux coloris;

Les lobélias (O), parfaits pour former un couvre-sol;

Les cosmos (S), en prenant soin de les tuteurer lorsqu’ils commencent à se développer;

Ipomées grandes fleurs bleues

les ipomées (S) (si vous avez la possibilité de les faire courir le long du mur avec un petit grillage);

♣ Les anthemis (S)

♣ Les bleuets (S)

♣  Les coquelicots (S) (si votre jardinière n’est pas trop exposée aux vents).

 

 

 

Les bisannuelles

Les myosotis (SMO) vous raviront forcément de leur délicate floraison printanière bleue (ou rose ou blanche !) et accompagneront parfaitement vos bulbes de printemps.

Attention, qui dit « bisannuelle », dit « semer un an à l’avance » (en mai) si l’on veut avoir des fleurs au printemps qui suit. Mais vous pouvez toujours vous procurez des petits plants en jardinerie dès le mois de mars et sauter l’étape « semis ».

Les vivaces

♣ L’oeillet du poète (SMO) (dont certaines variétés sont cultivées en annuelles)

♣ La lavande (S)

Agathea coelestis

♣ La santoline (S)

♣ Le muguet (O)

♣ La saponaire (S)

♣ L’agathea coelestis (S) donne une abondance de petites fleurs bleues ressemblant à des petites marguerites.

♣ Le jasmin d’hiver (SMO), qui fleurit du mois de décembre au mois d’avril, est parfait si vous pouvez le faire grimper le long d’un mur.

Le jasmin étoilé (S) prendra le relai de votre jasmin d’hiver pendant l’été. 

Les aromatiques

Utilisez les plantes aromatiques sur votre rebord de fenêtre : thym, basilic, marjolaine et romarin en plein soleil; persil, menthe à la mi-ombre.

Vous pouvez aussi planter de la sauge officinale (S), avec son joli feuillage gris-vert, parfait dans une jardinière teintée de blanc et de bleu par exemple, et également de la camomille (S), qui forme des fleurs ressemblant aux pâquerettes de nos campagnes. 

Les conifères nains

Les petit conifères sont également parfaits pour s’assurer d’avoir une jardinière verte toute l’année. Vous trouverez toutes sortes d’espèces de conifères nains en cliquant sur ce lien.

Les arbrisseaux

♣  L’helichrysum petiolare (S) est un arbrisseau au feuillage persistant dans les tons gris-bleus qui sera ravi d’accompagner les annuelles dans vos jardinières.

La verveine citronnelle (S), arbrisseau aromatique, vous permettra non seulement de concocter de bonnes tisanes (ou de la liqueur, au choix ;-) ) mais elle vous ravira par son feuillage vert-jaune et ses fleurs couleur lilas.

Le lantana (S) a la particularité d’avoir un feuillage parfumé en plus d’une belle floraison rose et jaune du mois de mai au mois d’octobre; ce sous-arbrisseau conviendra parfaitement à vos jardinières !

Quelles associations ?

Voilà quelques idées d’associations pour avoir un balcon fleuri ou tout simplement un peu de verdure toute l’année (ou presque !).

J’aime bien quand il y a maximum 2 ou 3 couleurs dominantes avec des nuances, donc je vais vous proposer des associations en ce sens, mais libre à vous de créer des compositions qui vous correspondent !

Pour ces exemples de composition, j’ai imaginé un rebord de fenêtre d’environ 3 à 4 mètres (baies vitrées par exemple), exposé au Sud. Ce sont les mêmes pots et jardinières qui évoluent au fil des saisons.

La composition ci-dessous se structure avec deux jasmins de chaque côté, qui ont tous les deux des feuillages persistants, et au centre deux pieds de lavande et un pied de nerine bowdenii, eux aussi au feuillage persistants. L’objectif est de faire varier le contenu des deux jardinières qui se trouvent de chaque côté de la composition, au gré des saisons et des floraisons des plantes.

Exemple de composition au printemps

Exemple de composition en été

Exemple de composition en automne

 

 

Exemple de composition en hiver

 

 

D’autres idées sur le sujet avec un peu de lecture…

               

Voilà, maintenant vous avez des combinaisons multiples à essayer ! Alors… à vos gants ! 

AC 

Monjardinterrasse : l'Ebook

Monjardinterrasse : l'Ebook

4 comments

  1. Laetitia dit :

    Cet article est excellent. De très bon ton pour la francilienne en mal de verdure que je suis… Je m’attelle tout de suite à mon rebord de fenêtre !

  2. MonJardinTerrasse dit :

    Je suis ravie que mon article vous plaise Laetitia, et je souhaite longue vie à vos plantations en rebord de fenêtre ! ;-)

  3. Stéphanie dit :

    Bonjour,très bon article.
    Je n’ai pas de jardin et pas vraiment la main verte… Pensez vous que des jacinthes peuvent résister aux températures hivernales (entre 0 et 10 degrés)?

    • MonJardinTerrasse dit :

      Bonjour Stéphanie, oui les jacynthes sont relativement résistantes au froid, pas de souci pour 0-10 degrés. A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*