Bref, j’ai acheté mon basilic à Copenhague

Stand de plantes aromatiques à Copenhague

Bref, j’ai craqué… J’étais tranquillement en train de me promener ce week-end à Copenhague quand je suis tombée nez à nez avec LE stand de plantes aromatiques, celui dont tout jardinier peut rêver : c’était une profusion de persil, ciboulette, coriandre et origan, verveine, menthe verte et menthe bergamote, thym, thym citron et romarin… et basilic… LE basilic qu’il me manquait !  Je l’ai regardé, il m’a regardée… Je l’ai regardé, il m’a regardée le regarder… Et je me suis dit « il a une meilleure tête que celui que j’ai vu à Paris ». Bref il fallait que je l’emporte. Je ne pouvais pas l’emporter ! Je m’imaginais déjà en train de tenter le coup à l’aéoroport, voir mon petit pot de basilic passer aux rayons X et moi avec une légère goutte perlant sur mon front feignant un « je n’ai rien à cacher », un agent de sécurité s’approcher de moi pour me demander d’ouvrir ma valise… et devoir abandonner mon petit pot de basilic là… dans cet aéroport…seul… Je me suis dit « tant pis, sois une aventurière jardinière ! »…

… Bref, j’ai acheté du basilic à Copenhague…

Basilic danois

 

OK, mais est-il arrivé jusqu’à ma terrasse parisienne ?

Et bien oui ! Passage à l’aéroport sans encombre, je n’ai même pas dû ouvrir ma valise ! Quel soulagement… :-)

Si jamais la même envie que moi vous vient lors d’un voyage à l’étranger (en Europe, où il n’y a normalement pas de risque de rapporter des insectes qui pourraient être néfastes à notre environnement), ou bien lors d’un séjour à la campagne en France, pensez à entourer votre plante dans du journal humidifié puis à entourer le pot dans un plastique, afin que l’humidité reste.

Basilic à la sortie de la valise

 

Résultat : mon basilic va évidemment un peu moins bien après le voyage que sur son stand à Copenhague, mais une fois replanté, je suis certaine qu’il va repartir de plus belle !

Basilic rempoté !

Un peu de terre pour plantes vertes, et hop, le tour est joué ! En tout cas, ne me demandez pas de quelle variété il s’agit, car je suis loin de parler le danois couramment… Slut brit plut ? ;-) Je pense que c’est du ‘grand vert’, mais je n’en suis pas sûre !

Si vous voulez avoir des conseils sur la plantation et l’entretien du basilic ou d’autres aromatiques, voilà mon article sur le sujet

Bref, craquez vous aussi !

 

 

AC

 

Articles liés :

- Comment planter et entretenir : les herbes et plantes aromatiques ?

5 comments

  1. Valerie dit :

    MDR, votre article m’a mis le sourire aux oreilles ce matin, autant que le coin de ciel bleu qui s’affiche à ma fenetre.
    J’aime beaucoup aussi la mise en scène du coin aromatique, une photo qui pourrait inspirer des jardineries françaises (et un témoignage qui doit les faire réfléchir …)
    Merci pour ce moment de fraicheur
    (hum le basilic, j’adore … mais pour le moment, le mien est encore dans la véranda, au chaud)

    • MonJardinTerrasse dit :

      Bonjour Valérie, contente que mon article vous ait plu ! Effectivement, le stand était magnifique ! Si je m’étais écoutée, il n’y a pas que du basilic que j’aurais pris tellement tout donnait envie ! ;-)
      Côté « ciel bleu » en revanche, nous ne sommes pas servis ici ! Vivement le soleil !!!

  2. Valerie dit :

    Au fait, l’horticulture et les jardins d’aujourd’hui doivent beaucoup à tous les aventuriers explorateurs qui ont su nous faire découvrir les trésors botaniques du monde.
    Mais vous avez raison de préciser le pb phytosanitaire qui peut être un réel souci en faisant entrer sur les territoires des insectes ou maladies qui n’ont pas ici de prédateurs et se propagent dangereusement. Restons donc prudents sur ces introductions. Votre conseil est très juste

  3. kek dit :

    Superbe ton histoire, elle me rappelle la mienne il y a quelques mois. De retour de vacance d’hiver j’ai craquée sur plusieurs plantes que mes belles-sœurs avaient sur leurs terrasses, des plantes grasses cactées géraniums odorant et d’autre encore… Elles m’ont remplis une petite valise de bouture en tout genre et j’avais les mêmes craintes que toi à l’aéroport. Le douanier m’a demandé d’ouvrir il a vérifié le tout et m’a dit: « Bon voyage Madame ! »

    Je suis rentrée chez moi avec pleins de petit bébé qui sont devenu de belles jeunes filles ;)

    • MonJardinTerrasse dit :

      Oui et après, c’est toujours un réel plaisir de les voir pousser ! Ca fait un petit souvenir sur la terrasse, un air de Copenhague ou d’ailleurs ! ;-)

Répondre à Valerie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*