Du savon noir contre les pucerons

Savon noir

Le printemps… et nos pires ennemis : les pucerons ! Et croyez-moi, ils ont l’air plus coriaces (et plus nombreux ?) en balcons & terrasses que dans les jardins ! Comment est-ce possible ? Comment ces petites bêtes font-elles pour flairer la verdure fraîche, les belles jeunes pousses vert clair ? En pleine ville ! Ca, je ne me l’explique pas… Mes bleuets semblent avoir leur préférence, mais ils ne sont malheureusement pas les seuls; et lorsqu’ils s’attaquent aux plantes aromatiques, c’est la panique totale : comment faire pour les déloger sans asperger ma marjolaine, menthe et autres aromatiques de substances chimiques, le but étant de pouvoir les utiliser en cuisine… 

Et bien, bonne nouvelle ! Je pense avoir enfin trouvé une solution efficace, et bio ! Le savon noir.

 

Qu’est-ce que le savon noir ?

Le savon noir forme une sorte de pâte noirâtre et gluante; il doit sa couleur à l’huile d’olive qu’il contient. On le fabrique en mélangeant de l’huile et des olives noires broyées, avec du sel, de la potasse et de l’eau.

Savon noir

 

Comment l’utiliser au jardin ?

Au jardin, le savon noir nettoie la fumagine laissée par les pucerons sur le feuillage de vos plantes. Il faut pour cela mettre, pour 1L d’eau :

- 2 cuillères à soupe de savon noir

- et 5 cuillères à soupe d’alcool.

Le savon noir peut également être utilisé en prévention, pour éviter les invasions de pucerons; pour cela, mélangez une bonne cuillère à soupe de savon noir à un litre d’eau, agitez bien et vaporisez sur vos plantes.

Mission "extermination des pucerons" - préparation

 

  

Mission "extermination de pucerons" - prêts !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je viens de le faire moi-même et j’ai aspergé toutes les plantes de ma terrasse, sans exception. Il ne faut pas oublier de réitérer l’opération régulièrement (tous les 10 jours environ).

 

A quoi d’autre peut-il m’être utile ?

Le savon noir peut être utilisé pour beaucoup d’autres choses encore :

- nettoyer et faire briller les surfaces de la maison (carrelages, parquets, céramiques, cuirs, tapis, marbre…)

- dégraisser les cuisinières et plaques de cuisson dans la cuisine

- laver nos animaux ! c’est un shampoing naturel pour les chiens et les chevaux !

- conserver vos pinceaux plus longtemps (enduisez les poils de vos pinceaux après utilisation et laissez poser jusqu’à la prochaine utilisation).

 

 

Où s’en procurer ?

Voilà un lien vers celui que j’ai acheté (celui utilisé en cosmétiques n’étant pas forcément le mieux au vu des transformations subies par le produit; il vaut mieux privilégier le naturel !). Cela peut paraître un peu coûteux, mais en comparaison aux produits chimiques vendus dans le commerce et étant donné le nombre de pucerons que vous allez pouvoir exterminer (et de manière bio !), je trouve que ça vaut vraiment le coup !

Bon courage pour votre lutte anti-pucerons !!! ;-)

 

AC

 

Articles liés :

- Quels sont les meilleurs anti-pucerons « bio » ?

- Alerte bambous : Tâches noires et jaunissement des feuilles…

5 comments

  1. Thierry dit :

    Bonjour et merci pour ce précieux conseil. J’ai justement utilisé pas plus tard qu’avant-hier une solution chimique pour éliminer les pucerons qui s’attaquent déjà à mes rosiers. Dès la prochaine fois, j’utiliserai le savon noir avec cette recette. Ca sera plus écologique!

  2. Christophe dit :

    Ca y est, j’ai répondu ! :-)

  3. Carole dit :

    Bonjour, j,espère que vous allez bien!
    J’ai des petits problèmes sur ma petite terrasse sur laquelle je me suis créée une petite roseraie (eh oui, je n’ai pas peur des grands mots), mais les feuilles des rosiers font de la dentelle, j’ai beau mettre mes lunettes, je ne vois pas qui peut me les grignoter ainsi? Que faire?
    J’ai un carré de fraises, et là c’est les limaces qui s’éclatent…
    Et pour finir, les plants de tomates! les feuilles étaient blanchies, bizarre alors je les ai ôtées..
    Le dossier est chargé, mais je sais que vous allez me trouver des solutions. Encore une chose, à qu’elle fréquence je dois arroser les plants de tomates.
    Merci pour tout.
    Carole

    • MonJardinTerrasse dit :

      Bonjour Carole, je vais très bien, merci !
      Dossier chargé effectivement ! Je vais essayer de vous répondre dans l’ordre :
      1/ Concernant votre roseraie (quelle chance ;-) ), je pense qu’il s’agit de petites chenilles vertes qui grignotent les feuilles de vos rosiers. Le plus simple est de les repérer puis de les retirer, et éventuellement de compléter avec un produit à base de Bacillus Thurengiensi (produit bio que vous trouverez en jardinerie normalement).
      2/ Pour votre carré de fraises, je ne peux que vous conseiller un bon anti-limace bio ! Pas grand chose d’autre à faire malheureusement !
      3/ Enfin pour vos plants de tomates, les feuilles blanchies sont très certainement le symptôme d’un manque de soleil (trop d’humidité), donc cela devrait s’arranger ces jours-ci avec le beau temps qui revient. Rien de grave à mon avis. Faites également attention à bien arroser le pied de vos tomates et de ne pas en mettre sur les feuilles (pour éviter l’oïdium). Concernant la fréquence d’arrosage, c’est à vous de voir : j’arrose mes tomates-cerises tous les jours ou tous les deux jours, en soirée, s’il a fait très chaud. Sinon j’espace un peu plus. En gros, j’arrose lorsque la surface de la terre est sèche. Et n’oublions pas que nos plantes en pots n’ont pas le même avantage que celles qui sont en pleine terre, elles ont besoin d’être arrosées plus souvent car elles souffrent plus de la chaleur.
      Voilà !
      J’espère que j’ai pu vous aider un peu ! Bon courage et à bientôt !
      Audrey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*