Le vocabulaire du jardinier

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Cet endroit est spécifiquement dédié aux jardiniers en herbe, pour qui le vocabulaire « technique » n’est pas encore tout-à-fait une langue maternelle…

Vous y trouverez, par ordre alphabétique, toutes les définitions des mots liés au jardinage et employés dans mes articles, qu’il s’agisse de noms de plantes, d’outils, ou de tout autre mot un peu spécifique.

Vous avez compris que je mets à jour ce petit lexique du jardinier au fur et à mesure que je rédige de nouveaux articles : un peu de patience pour qu’il s’étoffe, donc… Mais si vous avez lu l’un des mes articles et qu’il manque une définition ici, n’hésitez pas à me le faire savoir en postant un commentaire en-dessous du lexique !

 

 

A

Agapanthe (agapanthus) : jetez un oeil à la « fiche culture » : c’est ici !

Annuel : on dit d’une fleur qu’elle est annuelle lorsque son cycle végétatif se déroule sur une seule année : il faut donc la semer chaque année, elle ne repousse pas d’elle-même (ex : géraniums, oeillets dinde, tournesol, ipomée…).

Aromatique (plante ou herbe) : jetez un oeil à la « fiche culture » : c’est ici !

Autofertile : se dit d’une plante dont la fécondation est assurée par le pollen de ses propres fleurs.

B

Bisannuel : on dit d’une fleur qu’elle est bisannuelle lorsque son cycle végétatif se déroule sur deux années : elles fleurissent en général au printemps ou à l’automne (ex : pensées, primevères…).

C

Caduc : on parle de feuillage caduc pour un arbre ou un arbuste qui perd ses feuilles à partir de l’automne.

Cespiteux : se dit des espèces de bambous dont le système racinaire se développe lentement; leurs racines se ramifient et produisent de nouvelles pousses à intervalles rapprochés. Ils sont donc tout-à-fait adaptés à la culture en pots. Le contraire de « cespiteux » est « traçant ».

Chèvrefeuille (lonicera) : Jetez un oeil à la « fiche culture » : c’est ici !

Clématite (clematis) : Jetez un oeil à la « fiche culture » : c’est ici !

Collet : il s’agit de la zone d’une plante qui constitue la limite entre les racines souterraines et les tiges aériennes. C’est jusqu’à ce niveau qu’il faut recouvrir la plante de terre lors de la plantation dans son environnement définitif.

D

Division : on parle de division principalement pour les plantes vivaces; il s’agit d’un moyen de multiplication qui consiste en la séparation des souches d’une plante pour donner plusieurs nouveaux pieds; cela permet notamment de diminuer l’ampleur d’une plante trop envahissante. Cette séparation doit se faire à l’aide d’une bêche, d’un coup sec, au milieu de la motte. Si vous déterrez la vivace, faites attention à ne pas couper trop de racines, bêcher assez largement autour et assez profondément. Il suffit ensuite de remettre les deux nouveaux pieds en terre et d’attendre la reprise. Le printemps est en général la meilleure période pour diviser des vivaces.

E

Eclaircir : l’éclaircissement consiste à retirer les jeunes plants les moins vigoureux ayant poussé après semis autour d’un seul plant qui se développera mieux ainsi; il faut donc déraciner ces plants puis tasser la terre autour du plant qui reste, car en général, lui aussi a été quelque peu bousculé par l’éclaircissement (on éclaircit les rangs de salades par exemple).

F

G

Gélif : se dit d’une plante qui craint le gel et qu’il faut protéger (voile d’hivernage et protection du pot pour les racines) lors de grands froids.

H

I

J

K

L

Lonicera japonica : variété de chèvrefeuille grimpant à feuillage semi-persistant, dont les fleurs sont blanches et jaunes; il se cultive à mi-ombre ou plein soleil, nécessite un palissage et beaucoup de terre pour se développer correctement. Au printemps et en été, le susbstrat doit toujours être un peu humide pour éviter que les feuilles ne jaunissent puis tombent.

Jetez un oeil à la « fiche culture » : c’est ici !

M

Montée à graine : on parle de « montée à graine » pour une salade, lorsque la hampe florale pousse en premier, au détriment du feuillage; ce phénomène est en général dû à un coup de chaleur, à un stress au moment du repiquage ou à un manque d’eau.

N

O

P

Paillis : couche épaisse de feuilles, paille, ou écorces, permettant de protéger les plantes l’hiver, d’éviter le tassement, et de conserver l’humidité en été.

Persistant : on parle de feuillage persistant pour un arbre ou un arbuste qui conserve ses feuilles même en hiver; il reste donc décoratif en toute saison.

Q

R

Remontant : se dit des plantes qui refleurissent à l’arrière-saison (certaines variétés de clématites sont « remontantes » par exemple).

Rempoter : on  »rempote » une plante lorsqu’on la transfère d’un contenant à un autre, la plupart du temps, soit parce que le contenant initial est devenu trop petit pour que la plante puisse se développer pleinement, soit parce que le terreau, avec le temps, a perdu les éléments nutririfs essentiels pour la plante.

Rhizome : tige horizontale souterraine correspondant au système racinaire d’une plante (les bambous par exemple).

Rustique se dit d’une plante lorsqu’elle résiste particulièrement bien aux températures hivernales.

S

T

Traçant : se dit des espèces de bambous dont le système racinaire se développe horizontalement (cela peut être gênant pour les plantes se situant à proximité, d’où l’intérêt des barrières anti-rhizomes). Le contraire est de  »traçant » est « cespiteux ».

U

V

Vicace : on dit d’une fleur qu’elle est vivace lorsqu’elle vit plusieurs années sur place : elle se désseche à l’automne et les bourgeons repoussent au printemps (ex : asters, muguet, menthe, marguerites, ancolies…).

W

X

Y

Z

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*